Disparitions d’enfants inquiétantes en Côte d’Ivoire

AFP3319456_Articolo(RV) En Côte d’Ivoire, les évêques lancent un appel « à la consolidation de la paix et de l’unité nationale ». Depuis l’été 2014, le pays est en effet en proie à des phénomènes inquiétants de disparitions et d’assassinats d’enfants semblables à des sacrifices humains.

Au cours de la messe de clôture de leur assemblée plénière dimanche 25 janvier 2015, les évêques ivoiriens ont ainsi adressé un message aux populations, gagnées par la psychose. « Nous élevons la voix pour attirer l’attention de tous sur des phénomènes récurrents qui pourraient mettre à mal la cohésion sociale, la stabilité de notre nation et l’harmonie de vie entre tous les habitants de ce pays, écrivent les évêques. Nous ne saurions oublier le triste sort des enfants kidnappés, enchaînés, emprisonnés et dans un état de malnutrition extrême, attendant d’être rituellement sacrifiés par des personnes en quête de richesse, de puissance et de pouvoir. Ajoutons à ce sombre tableau le spectacle désolant du phénomène de certains jeunes véreux appelés « brouteurs » ou cybercriminels. Pour parvenir à leurs fins, ils se livrent à des pratiques odieuses, allant jusqu’à boire, selon certaines informations, du sang humain pour s’attirer richesse et pouvoir ».

En deux ou trois mois, près de 10 dossiers d’enlèvements suivis de meurtres ont ainsi été relevés sur tout le territoire. Un phénomène qui s’expliquerait pour certains par la relation entre la sorcellerie « fétichiste » omniprésente dans le pays et l’approche des élections présidentielles en octobre 2015. Ces actes sont ainsi souvent commis sous l’influence de sorciers ou de gourous, comme l’explique le père Augustin Obrou, du diocèse d’Abidjan à Anne-Sophie Saint-Martin :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>