Le Centrafrique, à Rome pour des « élections présidentielles libres »

C.A(RV) Entretien – Des politiciens centrafricains s’engagent à Rome à favoriser des « élections présidentielles libres ». Une déclaration conjointe a été paraphée vendredi sous l’égide de la communauté Sant’Egidio, proche du Vatican. Dans le document, les acteurs entendent « remettre le processus politique au centre » et détaillent la marche à suivre avant, pendant et après les élections – présidentielle et législatives, qui sont prévues cet été.

Parmi les présents à Rome, Martin Ziguélé, ancien premier ministre, nous parle du processus de paix en cours. Il est interrogé par Francesca Sabatinelli.

La communauté Sant’Egidio s’efforce depuis plusieurs années de réconcilier les responsables dans des pays en conflit : Centrafrique, Mali et Sénégal (conflit de Casamance) notamment.

Depuis le renversement du président François Bozizé en mars 2013 par la coalition rebelle Séléka, qui a depuis abandonné le pouvoir, la Centrafrique a sombré dans une crise sécuritaire et politique sans précédent.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>