La Colombie honore son nouveau cardinal, témoin du Concile Vatican II

colombie(RV) Le nouveau cardinal colombien Jose de Jesus Pimiento Rodriguez, qui n’avait pu se rendre au consistoire du 14 février dernier à Rome en raison de son état de santé, a officiellement reçu la barrette cardinalice lors d’une célébration, samedi 28 février, à la cathédrale de Bogota. Cette cérémonie s’est déroulée sous la présidence du nonce apostolique en Colombie, Mgr Ettore Balestrero, et c’est le cardinal Ruben Salazar Gomez, archevêque de Bogota, qui a remis la barrette et l’anneau cardinalices à son frère dans l’épiscopat.

Âgé de 96 ans, le cardinal Jose de Jesus Pimiento Rodriguez, archevêque émérite de Manizales, diocèse du centre de la Colombie qu’il a gouverné de 1975 à 1996, est presque le doyen de l’épiscopat mondial. Samedi lors de la célébration, le nouveau cardinal est apparu ému et plutôt en forme, proconçant le serment de fidélité au Pape et à l’Église debout, et d’une voix ferme et assurée.

Nommé évêque par Pie XII en 1955, il a participé au Concile Vatican II et aux réunions de l’épiscopat latino-américain à Medellin en 1968, à Puebla en 1979 et à Saint-Domingue en 1992. À travers lui, le Pape a certainement voulu honorer une génération d’évêques particulièrement dynamiques qui ont su maintenir une Église catholique forte, unie et crédible au milieu des tourments de l’histoire du continent sud-américain. La Colombie, qui sort d’une guerre civile de plusieurs décennies mais connait maintenant un développement encourageant, est restée un pays très religieux dans lequel l’Église joue un rôle social très apprécié.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>