« Timbuktu » signe une présence remarquée lors du Fespaco 2015

timbuktu(RV)  Entretien – Standing ovation, jeudi soir au Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) pour la présentation du film « Timbuktu », du réalisateur mauritanien Abderrahmane Sissako. « Timbuktu » a fait le tour du monde, mais regardez l’accueil ici. A travers le Fespaco, c’est comme si toute l’Afrique regardait ce film », a-t-il affirmé. La remarquable réalisation d’Abderrahmane Sissako «Timbuktu», qui a triomphé sur la scène du Théâtre du Châtelet avec sept Césars –l’équivalent français des Oscars américains – dont celui de meilleur film, a attiré tellement de spectateurs à Ouagadougou au Burkina Faso que plusieurs d’entre eux n’ont pu assister à la projection qui se tenait sous très haute protection policière. « Timbuktu » décrit notamment la vie dans le nord du Mali durant le règne des jihadistes.

La 24e édition du Fespaco, a pour thème cette année Cinéma Africain : production et diffusion à l’ère du Numérique.

Pour l’abbé Janvier Yaméogo, Official au Conseil Pontifical pour les Communications sociales qui est présent à cette biennale du Cinéma africain, c’est une fête qui a failli ne pas se tenir à cause notamment de risques liés au virus Ebola dans la sous-région de l’Afrique de l’Ouest. Toutefois ce sont plus de 134 films provenant d’une vingtaine de pays qui se retrouvent en compétions. Plusieurs film-documentaires provenant des écoles africaines sont également présents.

L’Eglise est également présente à ce festival avec la messe présidée par le Cardinal Philippe Ouédraogo le 01er mars et plusieurs conférences. Les thèmes religieux traversent tous les films avec par exemple le thème de la mémoire qui est liée à l’immigration, à la guerre à la recherche de la paix et de la réconciliation. Un autre film commence par contre sur une présentation du crucifix. Il y a une parenté très forte entre Eglise et cinéma.

On peut écouter l’abbé Janvier Yaméogo, Official au Conseil Pontifical pour les Communications sociales au micro de Jean Pierre Bodjoko :

Rappelons qu’un Prix spécial du jury SIGNIS prix de l’Eglise catholique sera également décerné lors de ce FESPACO 2015

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>