La tension est toujours vive à Ferguson

tension(RV) Entretien- Les manifestations à Ferguson continuent de secouer les Etats-Unis: Barack Obama a dénoncé ce vendredi matin une « violence inacceptable » commise par des « criminels ». Le président américain a réagi aux tirs qui ont blessé jeudi des policiers dans cette ville du centre des États-Unis où l’été dernier un jeune Noir a été abattu par un policier blanc.

Les manifestants se sont réunis mercredi pour saluer la démission du chef de la police de la ville. Un rapport du ministère de la justice accable en effet les forces de l’ordre. Le texte les accuse de pratiques racistes quasiment habituelles et qui rentrent dans un système plus large remontant jusqu’à la mairie. En se mobilisant, les manifestants comptent ainsi maintenir la pression. Qu’attendent-ils aujourd’hui ? Paul Schor, historien spécialiste des États-Unis, maitre de conférence à l’Université Paris-Diderot.

Des propos recueillis par Antonino Galofaro.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>