Homelie du 16e dimanche ordinaire dans l’année B

6 sermon_montagne_bloch-5a16aEn suivant de près le texte de l’évangile d’aujourd’hui, nous pouvons y découvrir quatre lois essentielles de l’apostolat. Ce sont elles seules qui permettent aux pasteurs de tenir bon face à l’indifférence de tant de gens qui ne viennent auprès de leur curé que pour franchir quelques seuils : baptêmes, mariages, enterrements, ou pour lui soutirer quelques sous…

Rendre compte à Jésus

L’apôtre, – tout baptisé- , ne fait pas une propagande à son compte ou une campagne électorale. Il n’est le représentant que d’un autre. Il est envoyé par Jésus. Il lui faut donc rendre compte à son envoyeur. Il doit rapporter à Jésus, dans la prière, se vie apostolique. C’est déjà le but de l’assemblée eucharistique du dimanche. Après leur mission dans la semaine, les chrétiens reviennent avec toute leur vie quotidienne auprès de Jésus.

Prendre le temps du repos avec Jésus

Mais ce principe va beaucoup plus loin encore, car nous entendons Jésus redire à ses amis : « Venez à l’écart, dans un endroit désert, et reposez-vous un peu ». La vie profonde exige du recueillement. L’agitation extérieure n’engendre que la superficialité et l’énervement. Plus encore que notre corps, ce sont nos nerfs, notre cœur et notre esprit qui ont besoin de se refaire, de changer d’air et de rythme. Pour l’apôtre qui compte infiniment plus d’échecs que de réussites sur le plan humain, la détente est vitale. Interrogeons-nous sur la part de désert, de silence que je mets dans mes journées et mes semaines. Seul le désert pourra transformer la litanie noire de l’apathie des gens à qui la religion ne dit rien, de la méchanceté de quelques uns et de l’éloignement moral et physique des responsables en une prière confiante.

Accepter l’inattendu dans nos plans

Alors que Jésus espérait un temps de repos, voici que la foule l’a rattrapé. Il veut débarquer sur une plage tranquille pour être tout seul, et la plage est déjà pleine de monde. Il accepte de se laisser déranger. Seule la prière pourra nous donner le tonus nécessaire pour abandonner certains de nos plans pour nous consacrer à d’autre tâches. Et c’est ici qu’intervient la grâce du discernement, qu’on reçoit dans la prière : que faut-il abandonner ? Que faut-il faire en priorité ?

Enseigner la Parole de Dieu

Quelle était donc la priorité apostolique de Jésus ? C’est de répondre à l’ignorance dans laquelle étaient immergées les foules. Pour rejoindre ce grand manque de ces gens qui ne savent où ils vont, qui sont « comme des brebis sans berger », Jésus enseigne longuement, nous dit saint Marc. L’évangéliste ne nous dit rie du contenu de ce long sermon, ce jour-là. Mais, pendant les cinq dimanches à venir, nous allons, précisément, lire le plus long sermon de Jésus, celui sur le Pain de vie. Il nous fournira l’occasion de nous ressourcer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>