Les Églises appellent à la fin des combats au Soudan du Sud

soudan(RV) Les Églises chrétiennes du Soudan du Sud sont « profondément préoccupées » de la reprise des violences entre les combattants fidèles au président Salva Kiir et à son rival et vice-président Riek Machar. Les affrontements ont repris le 7 juillet dans la capitale Juba, peu de temps après la naissance du gouvernement d’union nationale qui devait appliquer l’accord de paix, signé l’an dernier après deux années de guerre civile.

Dans un message diffusé dimanche 10 juillet à la radio, au nom de tous les leaders chrétiens, le Secrétaire général du Conseil des Églises, le père James Oyet Latansio, a appelé les « militaires et civils à s’abstenir de toutes les provocations et les leaders politiques à faire leur possible pour mettre fin » aux violences. Il a rappelé qu’ils n’exprimaient pas de jugement sur la nature du conflit ou les responsabilités, mais « nous relevons avec préoccupation un accroissement de la tension », avant de condamner les violences.

Lundi 11 juillet, le président Salva Kirr a appelé à un cessez-le-feu immédiat, un appel relayé par son rival Riek Machar. Les leaders chrétiens ont exprimé leur gratitude tout en soulignant que les affrontements ne concernaient pas seulement la capitale, appelant au calme et à l’espoir. Au moins 36.000 personnes ont été déplacées par les combats au Soudan du Sud depuis vendredi 8 juillet, a annoncé l’ONU ce mardi 12 juillet.

(SB)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>