Le Pape exprime de nouveau sa «vive douleur» après le massacre de Nice

PapeF(RV) Au terme de la prière de l’Angélus ce dimanche 17 juillet 2016, place Saint-Pierre, le Pape François a exprimé une nouvelle fois sa proximité «au peuple français» qu’il a souhaité étreindre fraternellement, après le tragique attentat de Nice. «La douleur est vive dans nos cœurs, suite au massacre qui, jeudi soir dans la soirée, à Nice, a fauché tant de vies innocentes, y compris tant d’enfants». «Je suis proche de chaque famille et de toute la nation française en deuil» a déclaré le Saint-Père. «Que Dieu, accueille toutes les victimes dans sa paix, soutienne les blessés et console les proches; qu’Il disperse tout projet de terreur et de mort, pour qu’aucun homme n’ose plus verser le sang de son frère». Le Pape a souhaité étreindre de façon «paternelle et fraternelle tous les habitants de Nice et toute la nation française». Puis il a invité à «prier en silence» en pensant à «ce massacre, aux victimes, aux proches».

Au lendemain de l’attentat de Nice, dans la soirée du 14 juillet 2016, jour de la fête nationale, le Pape François avait fait part de sa profonde tristesse et de sa proximité spirituelle au peuple français, dans un télégramme de condoléances signé par le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin.

Quelques heures auparavant le directeur de la salle de presse du Saint-Siège le père Federico Lombardi avait fait savoir que le pape exprimait «sa participation et solidarité aux souffrances des victimes et de tout le peuple français en ce jour qui devait être un grand jour de fête». «Nous condamnons, avait-il affirmé, de la manière la plus absolue, toute manifestation de folie homicide, de haine, de terrorisme et toute attaque contre la paix.»

(SBL-HD)

(Tratto dall’archivio della Radio Vaticana)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>