Création par le Pape d’un dicastère pour le développement humain

ANSA1059188_LancioGrande(RV) Les réformes de la Curie se concrétisent. Après l’économie, les communications et, il y a quelques jours, la création d’un dicastère pour les Laïcs, la famille et la Vie, un nouveau ministère composant le gouvernement central de l’Église voit le jour. Un Motu Proprio, signé le 17 août 2016, a été publié ce mercredi 31 août 2016. Le Pape y institue, sur une proposition du Conseil des cardinaux, un « dicastère pour le Service du développement humain de la personne ».  Marie Duhamel

« Dans tout son être et par tout son agir, l’Église est appelée à promouvoir le développement intégral de l’homme à la lumière de l’Évangile » ; un développement qui se réalise, précise François, « à travers le soin que l’on porte aux biens incommensurables de la justice, la paix et la sauvegarde de la création ».

Ce dicastère qui exprimera « la sollicitude du souverain pontifie envers l’humanité souffrante »recueillera et évaluera des documents concernant la justice, la paix, le progrès des peuples, la défense de la dignité, des droits humains, ceux touchant en particulier au travail, dont celui des mineurs. Il s’intéressera aux questions liés à l’esclavage, aux migrations, à l’armement, aux formes de torture, la peine de mort et bien sûr aux changements climatiques.

Le dicastère assistera matériellement et spirituellement les Églises locales. Il favorisera la coordination entre différentes initiatives prises par des institutions catholiques, et pourra avoir des relations avec d’autres organismes non catholiques, « entrer en dialogue » avec des autorités civiles pour sensibiliser à la paix, s’engager en faveur de la justice et de la solidarité avec les plus faibles.

A partir du 1er janvier 2017, date de son entrée en vigueur, le dicastère fusionnera les compétences de quatre Conseils pontificaux qui seront alors dissous : Justice et paix, Cor Unum, pour la Pastorale de la santé, mais aussi des migrants et des personnes en déplacement. Un préfet a été nommé, le cardinal ghanéen Peter Turkson, actuel président de Justice et Paix. Avec un secrétaire et au moins un sous-secrétaire qui pourront être des laïcs, si possible du monde entier, il supervisera trois commissions centrées sur la charité, l’écologie et les opérateurs sanitaires. Une section sera spécifiquement consacrée aux phénomènes migratoires et c’est le Pape en personne qui la conduira ad tempus, de manière provisoire. (XS-MD)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>